Voir les photos >>>

Georges CADOUDAL

Il naît au hameau de Kerléano le 1 er Janvier 1771 dans une famille de paysans aisés. Après avoir d'abord rallié les idées révolutionnaires, il bascule dans le camp de la chouannerie lorsque l'église est menacée. Il prend la tête de l'Armée Catholique de Bretagne. Après une tentative de complot contre Napoléon, il est guillotiné à Paris en 1804.

Les bretons du Mor-Bihan décidèrent de lui construire un mausolée. Démarrée en 1825, la construction se termine en 1852. La dépouille de Cadoudal y est inhumée.

Située face au Mausolée la modeste demeure de Cadoudal est largement agrandie en manoir au 19 ème siècle.

Voir ici l'acte de baptême de Georges Cadoudal

La Chapelle Saint-Cado

Cette chapelle faisait partie d'un prieuré dont il ne subsiste que le logement des prêtres sur la droite.

A proximité se trouve une voie romaine qui menait à Locmariaquer.

 

La légende dit que Saint-Cado, installé sur la rivière d'Etel, voulait construire un pont pour relier le continent. Pour ce faire il fit appel au diable qui, en contrepartie, devait prendre l'âme du premier personnage à traverser.. Saint-Cado rusa et fit passer un chat. Ce chat est symbolisé par une statue à gauche et en haut de la chapelle .